Startup : le guide pour faire une levée de fonds réussie

Startup : le guide pour faire une levée de fonds réussie

Une fois que votre Startup est lancée, vous devez faire une campagne de financement pour qu'elle puisse bien se développer. Cela nécessite de la clairvoyance et de la technique. Voici cinq conseils pour vous aider à réussir votre levée de fonds.

Faites votre levée de fonds au bon moment

Pour réussir une levée de fonds, il faut avoir de la patience. Cela peut parfois durer plusieurs mois avant de réussir à dénicher les investisseurs capables d'apporter les fonds nécessaires pour le développement de votre projet.

Il est aussi indispensable de bien maîtriser le timing. Si vous faites appel aux investisseurs trop tôt, il se peut que votre produit ne soit pas tout à fait à maturité sur le marché. Si la levée de fonds tarde à venir, vous ressentirez le poids des fonds de capital-risque. Dans ce cas, la négociation des conditions sera plus difficile.

Préparez bien votre business plan

Le business plan est un document qu'il faut absolument avoir avant de se présenter devant les investisseurs. Assurez-vous qu'il soit lisible et compréhensible pour leur prouver que votre idée est viable.

Un bon business plan comprend généralement une vingtaine de pages ou de slides. Il résume la situation de votre entreprise actuelle, son évolution et les financements dont vous avez besoin pour le faire avancer rapidement.

Vous devez aussi avoir un executive summary qui aide les investisseurs à comprendre rapidement votre start-up. Si ce dossier ne leur plaît pas, ils ne donneront pas suite à votre requête.

Soyez bref, ne dites que l'essentiel

Pour convaincre les investisseurs lors de l'entrevue, développez un bon argumentaire tout en faisant preuve de synthèse. Vos interlocuteurs n'ont pas beaucoup de temps pour vous écouter, même si votre projet est intéressant. Vous pouvez vous appuyer sur le prochain rendez-vous pour aborder le sujet plus en profondeur et parler de la totalité de votre démarche.

Soyez objectif, sérieux, passionné et surtout honnête. Préparez-vous à répondre aux questions que vos interlocuteurs pourront poser.

N'hésitez pas à relancer avec diplomatie vos prospects s'ils tardent à vous répondre.

Ne négligez pas la lettre d'intention

La lettre d'intention est un contrat que les deux parties signent pour concrétiser l'accord passé. Elle détaille les différentes clauses qui rappellent les propositions et les accords conclus pendant les rendez-vous (montant de l'investissement accordé, valorisation de l'entreprise, clause de rachat, clause de sortie de capital, modes de gouvernance…). En général, c'est l'investisseur qui remet ce document une fois que la demande de levée de fonds est acceptée.

Pour vérifier que rien n'est oublié, n'hésitez pas à demander des conseils et à solliciter l'aide d'un expert (investisseur de confiance, avocat d'affaire, une personne de votre entourage qui s'y connait…).

Communiquez régulièrement avec vos partenaires

Informez-les de l'évolution de votre projet. Annoncez les bonnes nouvelles et communiquez les mauvaises en ayant une solution pour y remédier rapidement.

Si la prise de participation est minoritaire, les investisseurs vous laisseront une certaine autonomie. Cela ne veut pas dire que vous allez travailler de votre côté et en secret. Ils apprécieront votre transparence et votre honnêteté.

Vous instaurerez ainsi une relation de confiance avec vos partenaires financiers qui pourront devenir vos conseillers. Ils ont surement passé par le chemin que vous empruntez. Ils connaissent sans doute vos soucis, vos succès, vos difficultés et vos réussites.